Jours 15 et 22

Jours 15 et 22

La journée commence à peu près bien mais je m’ennuie et n’ai envie de rien.

Jour 15

Je prends un carnet pour écrire une liste de choses sympas à faire, pour me donner des idées dans les moments vides. C’est à ce moment que Maman m’appelle : elle a elle-même reçu un appel de Papa qui a reçu un appel du Dr C. – ce dernier a eu les résultats de la biopsie. Le cancer de C. est confirmé. Les résultats sont toutefois apparemment plutôt positifs car le cancer ne serait pas trop agressif.

Je m’étais faite à l’idée du cancer depuis ces deux dernières semaines et pourtant la nouvelle me fait un choc. Une infime partie de moi continuait d’espérer que le chirurgien se soit totalement trompé, et que tout ça ne soit qu’une vaste erreur de diagnostic. A présent il n’y a plus de place au doute, mais nous devons encore attendre le pet scan dans une semaine, puis le rendez-vous avec le chirurgien le lendemain – d’éternité en éternité.

Je termine l’après-midi assez déprimée. Je vois un copain rapidement. Les parents de C. nous donnent de l’argent, pour nous aider financièrement car nous n’avons plus qu’un petit salaire pour deux.

Je me force à aller à la chorale, où je vais normalement toutes les semaines, mais je trouve l’expérience difficile. Je ne me sens pas bien, entourée de tous ces gens que je ne connais finalement pas, et qui ne me connaissent pas non plus. J’ai hâte de rentrer à la maison mais quand c’est le cas, je m’effondre en larmes au lit. Avec l’impression d’être seule au monde.

Jour 22

Je reprends le travail ce matin. Pour une matinée seulement mais je n’ai jamais été aussi heureuse de travailler. Il y a évidemment énormément à faire après trois semaines d’absence imprévue mais je me sens bien, et la matinée file à une vitesse incroyable, et surtout, à une vitesse qui m’était inconnue depuis trois semaines.

A 15 heures nous partons pour l’IUC (Institut Universitaire du Cancer), à l’Oncopole, pour le pet scan. C. est pris à l’heure et je l’attends pendant un peu plus d’une heure trente, en faisant un coloriage pour penser à autre chose. Je me sens seule parmi les accompagnant.es qui attendent leurs proches. A nouveau, l’injustice de notre situation me frappe. Un couple de vingt-six et trente-trois ans qui est en train de traverser cette épreuve, ça ne devrait pas exister. Qu’est-ce qu’on fait là ?

Le rendez-vous se déroule bien. C. a d’abord reçu un produit qui se fixe sur les cellules cancéreuses. Il a dû attendre que le produit se diffuse, puis est passé dans un gros scanner comme dans les films. Je me dis que ça devait être impressionnant. C. n’en parle pas trop en sortant. On n’aura les résultats que demain, lors de notre consultation avec le Dr C. 

2 réflexions sur “Jours 15 et 22

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s