Mon témoignage dans le journal L’Humanité

Mon témoignage dans le journal L’Humanité

En quelques jours, mon histoire a été partagée plusieurs fois. C’est avec plaisir que j’ai répondu aux questions de la journaliste Camille Bauer de l’Humanité, toujours dans le cadre de la journée nationale des aidant-es.

Read more
Mon témoignage dans le journal La Croix

Mon témoignage dans le journal La Croix

Il y a quelques jours, j’ai été contactée par une journaliste de La Croix, Jeanne Ferney.

Read more
La recherche oncogénétique – 3ème partie

La recherche oncogénétique – 3ème partie

[1ère partie et 2ème partie]

22 septembre 2021. Presque un an pile après la prise de sang pour la recherche ADN, presque deux ans après l’annonce du cancer. Nouveau RDV, cette fois au service de génétique de Tours, où notre dossier a été transféré. 

Read more
La recherche oncogénétique – 2ème partie

La recherche oncogénétique – 2ème partie

[1ère partie dans l’article précédent]

Fin septembre 2020. Enfin, le RDV à l’oncopole pour poursuivre la recherche oncogénétique – 5 mois et demi après le premier contact avec l’équipe, et presque un an pile après l’annonce du cancer. 

Read more
La recherche oncogénétique – 1ère partie

La recherche oncogénétique – 1ère partie

La recherche oncogénétique a été une étape très longue mais majeure dans notre parcours. Aujourd’hui, je commence à vous expliquer en quoi cette démarche a consisté. C’est long, donc j’ai prévu trois parties, chronologiques (je vous tiens en haleine, la palpitante série oncogénétique).

Read more
10 idées concrètes pour soutenir un-e proche dans une situation difficile

10 idées concrètes pour soutenir un-e proche dans une situation difficile

Souvent, les proches de malades et d’aidant-es ne savent pas bien comment montrer leur soutien pendant (et après !) la maladie. Sur le coup, je ne savais pas moi-même ce dont j’avais besoin et donc, je ne demandais rien. Avec du recul, je peux maintenant identifier ce qui m’aurait aidée. ☺️

Read more
(re)trouver sa place

(re)trouver sa place

Mardi 14 septembre 2021

C. m’a demandé de ne pas l’accompagner à son rendez-vous ce matin, avec la nouvelle oncologue / chirurgienne digestive. J’ai insisté – lourdement, sûrement. Je lui ai dit que j’avais besoin de venir. Je savais que j’avais plus besoin de l’accompagner, que lui d’être accompagné. Il n’a pas changé d’avis. Je sentais que j’atteignais un nouveau carrefour et que la direction à prendre pouvait tout changer. Que je m’apprêtais à franchir une nouvelle étape que je n’avais pas anticipée.

Je n’ai jamais laissé C. aller seul à un rendez-vous en rapport avec le cancer. Je ne me souviens pas non plus qu’on ait même discuté si j’avais besoin de venir : c’était une évidence. Je venais, c’est tout. Je n’ai pas pensé une seule fois à ne pas l’accompagner. Il ne m’a jamais demandé de ne pas l’accompagner. 

Après coup, on a pris l’excuse de la barrière de la langue. Je venais pour l’aider à tout comprendre. Mais c’était loin d’être la seule raison. 

En l’accompagnant, j’étais active. Je maîtrisais quelque chose : pas grand chose, mais c’était mieux que rien. Mieux que le vide, l’angoisse, la douleur, l’attente. En l’accompagnant, je tentais de participer à l’épreuve que lui seul traversait. De le soulager un peu. En l’accompagnant, je lui montrais concrètement mon soutien inconditionnel. Je ne pouvais pas prendre sa maladie, son traitement : tout ce que je pouvais faire, c’était être là.

Mais aujourd’hui, pour la première fois, je ne l’ai pas accompagné.  

Si je ne suis plus son aidante, qu’est-ce que je suis ? Où est-ce que j’en suis ? Où est ma place ?